I- Définition du film policier : 

Comme le genre romanesque dont il s'inspire , le film policier mêle deux histoires, celle d’un meurtre et celle d’une enquête. Les différents aspects du genre sont déterminés par la place occupée res­pectivement par chacune de ces deux histoires.

1- L’enquête

  • Elle peut être effectuée par un policier profes­sionnel, par un privé ou par un personnage témoin. Dans certains films, seule l’enquête est importante. Le crime est traité comme un simple prétexte à la résolution de l’énigme que constitue l’identité du meurtrier. Les rebondissements tien­nent à la multiplication des fausses pistes. Le spec­tateur n’éprouve pas de sentiment d’insécurité, dans la mesure où il s’identifie à un enquêteur invulnérable qui réapparaît de film en film : adap­tations de romans d’Agatha Christie (enquêtes menées par Hercule Poirot), de Simenon (enquêtes du commissaire Maigret), séries télévisées telles que Colombo, le commissaire Moulin, l’inspec­teur Derrick, Navarro, Julie Lescaut...
  • Film policier  représentatif : Le Crime de l’Orient Express (Sidney Lumet, 1974), d’après le roman d’Agatha Christie.

2- Le crime

Aux États-Unis, vers 1930, apparaissent les pre­miers films qui mettent en scène l’univers trouble des gangsters. Scarface (Howard Hawks, 1932) est inspiré par la jeunesse d’Al Capone.

  • Élément central du film, le crime est directement lié à l’évocation d’un univers urbain marqué par l’in­sécurité et la Dans les « films noirs » comme dans les « romans noirs » qui se dévelop­pent aux États-Unis puis en Europe après la Seconde Guerre mondiale, l’intérêt du spectateur est suscité par l’atmosphère du film, l’évocation visuelle de la ville (parkings souterrains propices aux agressions, gares, immeubles anonymes, rues servant de cadre à des courses poursuites) et les effets violents qui résultent des actions engagées. Dans cet univers, aucun personnage n’est invulnérable.
  • Films représentatifs

- Quand la ville dort (John Huston, 1950).

- Pulp Fiction (Quentin Tarentino, 1994) : renou­vellement du genre par emprunt au clip vidéo, à la bande dessinée, aux séries télévisées.

3- Le suspens

  • Le suspens est l’attente anxieuse du dénouement. Il désigne également une catégorie de romans et de films qui accordent une égale importance à l’enquête et au crime et qui mettent en scène des personnages vulnérables et sympathiques. Le spectateur est par­tagé entre son envie que dure une action qui le tient en haleine et son impuissance à secourir les per­sonnages, qui lui fait souhaiter le dénouement.
  • Certains procédés créent l’effet de suspens : obs­tacles liés à un univers urbain ; dilatation du temps suggérée par l’attente impuissante d’un témoin ou l’espace à parcourir ; disproportion entre la nature du danger et les ressources du personnage ; jeu sur les changements de point de vue - tantôt le spec­tateur en sait plus que le personnage et anticipe le danger, tantôt il vit l’événement à travers la conscience du personnage en difficulté.

4- Un exemple de film policier : Fenêtre sur cour

Film réalisé par Alfred Hitchcock en 1954, d’après une nouvelle de William Irish.

Jeff, un reporter-photographe, est immobilisé dans son appartement avec une jambe dans le plâtre. Il observe au téléobjectif l’immeuble d’en face. Bien­tôt convaincu que l’un de ses voisins vient de com­mettre un meurtre, il mène sa propre enquête, aidé par son infirmière Stella et par sa fiancée Lisa. Celle- ci s’introduit dans l’appartement de l’assassin pré­sumé en son absence, à la recherche d’indices, mais l’homme rentre plus tôt que prévu...

II- Analyse d'une séquence d'un film policier

Films policiers

 

■ Etude des images 1 à 6

  1. Que voit alternativement le spectateur ? Quel est le procédé cinématographique utilisé? Quel effet provoque-t-il ?
  2. Qu'observe Jeff dans l’image 2? Que voit-on se refléter sur son objectif ?
  3. Que fait Lisa dans l’image 1? dans l’image 3? Quel est le type de plan utilisé dans chacun des cas ? Pour quelles raisons ?
  4. Dans quelle image devine-t-on le retour du meurtrier ? Lisa en a-t-elle conscience?
  5. Quel est le type de plan utilisé dans l’image 5? Que met-il en valeur? Que semblent éprouver Stella et Jeff ? Peuvent-ils intervenir sur la situation ? Pour­quoi ?
  6. Montrez qu’il y a progression du suspens et faites l’inventaire des procédés qui créent cet effet.

 

■ Ecrire un texte sur le film policier 

  1. Racontez ce que suggère la succession des images 1 à 6.
  2. Imaginez une suite.

 

Voir aussi : 

Drames, tragédies, films catastrophes : étude des caractéristiques du genre

Le film d\'aventure : définition, caractéristiques et exercices

Le film de science-fiction : définition, analyse et exercices

Le western : définition, analyse et exercices


Newsletter Interlettre

Inscrivez-vous à la newsletter Interlettre et soyez informé des dernières publications du site