Ce sont vos yeux qui apportent de la crédibilité à vos messages oraux. Votre regard leur donne une grande partie de leur sens et fait que l’auditeur y adhère ou non. Ouvrez donc les yeux et, dans les deux prochaines sections, observez comment regarder l’autre dans les yeux avec assurance et découvrez les quelques attitudes à éviter absolument.


Regarder l’autre dans les yeux


Dans une conversation, qui regarde le plus l’autre dans les yeux, l’auditeur ou le locuteur ? C’est souvent l’auditeur (s’il fait l’effort d’écouter).
Que fait le locuteur de ses yeux ? Parfois, il regarde la personne à qui il parle mais, très souvent, lorsqu’il cherche ses idées, son regard vagabonde.
Certaines personnes :
regardent en l’air ;
regardent le sol;
regardent au-dessus de votre épaule;
ont le regard vague, centré sur elles-mêmes.


L’outil visuel de l’expression avec assurance fonctionne différemment : vous délivrez votre message en regardant l’autre régulièrement dans les yeux,
avec sincérité. Voici comment utiliser cet outil :


Regardez régulièrement l’autre dans les yeux.

L’idée est de regarder la personne à qui vous vous adressez. Il ne s’agit pas de plonger votre regard en permanence dans ses yeux. Vous pouvez cligner des yeux et regarder ailleurs de temps en temps. Mettez une touche de sincérité dans votre regard et vous attirerez l’attention des autres. Cet outil ingénieux a un effet remarquable.

Essayez ceci. Demandez à quelqu’un de recevoir votre message, que vous allez délivrer deux fois. Votre message doit être court (deux ou trois phrases) et commencer par : « une chose est importante pour moi… ». La première fois, délivrez votre message en regardant régulièrement la personne dans les yeux. La seconde fois, regardez ailleurs la plupart du temps. Demandez à votre auditeur quel message suscite chez lui la réaction la plus favorable.

Vous pourrez constater que c’est le message délivré en regardant l’autre régulièrement dans les yeux qui emporte systématiquement les suffrages. Les gens écoutent moins quand le locuteur les regarde rarement dans les yeux. Leur attention a tendance à vagabonder, alors que lorsque vous les regardez dans les yeux, l’effet est magnétique. Vous attirez leur attention et cette technique les aide à se mettre en phase avec votre message.

Maintenez le contact visuel.

Les gens demandent souvent combien de temps ils doivent regarder l’autre dans les yeux. Il n’existe pas de durée limite avant de détourner les yeux. La vie et les échanges n’obéissent pas à des formules toutes faites. Plus vous vous sentez à l’aise dans la relation que vous entretenez avec l’interlocuteur, plus vous pouvez le regarder dans les yeux longtemps sans qu’aucune des deux parties ne ressente de gêne. Dans les interactions entre deux personnes, ce regard peut durer entre 6 et 20 secondes, tandis qu’en présence de plus de deux personnes, la durée par individu est inférieure (de 3 à 6 secondes) car vous vous adressez à tous les membres du groupe.

Regardez au bon endroit.

Portez votre regard sur le visage de votre interlocuteur, près des yeux. Si vous regardez au-dessus et au-dessous de son visage, vous captez moins son attention et vous pouvez le mettre mal à l’aise.

Éviter les pièges du contact visuel

Lorsque vous parlez aux autres, évitez les comportements visuels suivants qui confèrent à votre message une assurance moindre.


Un regard fixe et furieux : ce genre de contact visuel fait parfois peser une menace sur l’autre. Il est souvent interprété comme étant agressif et donc bien trop fort pour n’importe quel message. Regarder fixement au-dessous du visage rend l’auditeur mal à l’aise et peut même le heurter.

Regarder ailleurs : c’est le piège le plus courant pour le locuteur. Qu’il cherche ses idées ou soit complètement absorbé par son message, le locuteur qui regarde rarement ou jamais son auditeur dans les yeux risque de voir ce dernier décrocher. Le locuteur qui s’adresse à quelqu’un en regardant surtout le sol,
particulièrement lorsque le sujet est délicat, donne l’impression de déprécier son message et s’engage sur la voie du manque d’assurance, comme s’il n’était pas capable de défendre sa position.

Jeter des coups d’œil furtifs : il s’agit de regarder très brièvement votre interlocuteur puis de détourner aussitôt le regard. Cela peut donner l’impression au récepteur du message que vous regardez ailleurs ou que vous souhaitez éviter quelque chose. Ce comportement a pour effet de le distraire et de lui faire perdre le fil.

Cligner excessivement des yeux : le clignement des yeux est une fonction normale. Mais, si ces clignements sont trop rapides, votre auditeur peut les remarquer et s’en trouver distrait. Il peut avoir l’impression que ce que vous avez à dire vous rend nerveux. Si votre comportement laisse transparaître un manque de confiance en votre message, ce sentiment peut atteindre votre auditeur… en un clin d’œil.

Se focaliser sur une personne en particulier au sein d’un groupe : ce comportement se rencontre notamment en réunion. Il faut certes vous adresser à la personne qui vous a posé une question, mais si votre regard ne se porte que sur elle, les autres participants risquent de se sentir délaissés, d’éprouver un certain ressentiment et de ne pas vraiment entendre votre message.

Prendre un air absent : cela se produit parfois quand vous êtes trop absorbé par vos pensées et perdez le fil de votre discours. Quand cela vous arrive plusieurs fois dans une conversation, l’autre peut avoir l’impression que vous vous détournez de votre propre message. N’attendez pas des autres qu’ils soient attentifs si vous ne l’êtes pas vous-mêmes. 


Newsletter Interlettre

Inscrivez-vous à la newsletter Interlettre et soyez informé des dernières publications du site