I - QUELS SONT LES COMPOSANTS DE LA SITUATION D'ARGUMENTATION ?

L’argumentation vise à agir sur quelqu’un, à le faire changer d’avis, soit en ayant recours à la raison, soit en ayant recours à l’émotion. Pour saisir une argumentation, il faut donc repérer l’identité de l’argumentateur et de l’argumenté, les fonctions de l’argumentation.

L’ARGUMENTATEUR

L’argumentateur est celui qui cherche à convaincre, à persuader. Pour peser sur l’interlocu­teur, pour faciliter l’adhésion aux idées qu’il défend, l’argumentateur engage sa personne, représente des valeurs, donne la meilleure Image de lui-même.

Exemple: "La liberté est un présent du Ciel et chaque individu de la même espèce a le droit d'en jouir aussitôt qu'il jouit de la raison." Denis Diderot, article « Autorité politique », l'Encyclopédie, 1751-1772.

C’est la responsabilité du directeur de l’Encyclopédie qu’engage Diderot en écrivant lui-même l’article « Autorité politique ».

L’ARGUMENTÉ

L’argumenté est l’interlocuteur visé par une argumentation. Lorsqu’on argumente, on tient compte des valeurs, des désirs, des goûts auxquels l’argumenté est sensible, pour mieux le convaincre, pour anticiper sur les contre-arguments qu’il peut opposer.

Exemple: "Il est évident que nous changeons d'époque. Il faut faire notre bilan. Nous avons un héritage, laissé par la nature et par nos ancêtres." Jean Giono, La Chasse au bonheur, 1988, Éd. Gallimard.

À travers la première personne du pluriel, Giono implique l’argumenté : son contemporain sou­cieux de la nature.

LES FONCTIONS DE L’ARGUMENTATION

La fonction persuasive. L’argumentateur cherche à persuader l’argumenté, à changer son opinion, à lui faire partager son point de vue.

La fonction polémique. L’argumentateur cherche à ridiculiser, aux yeux de l’argumenté, celui avec qui il n’est pas d’accord. Si l’argumentateur s’adresse directement à son adversaire, il ne cherche pas à le convaincre, mais à le réduire au silence.

Exemple: "Et voilà pourquoi M. Barbey d'Aurevilly est un critique aussi tumultueux qu'impuissant. Il joue du bâton, il connaît la savate et la boxe."  Émile Zola, Un bourgeois, article de 1880.

Zola utilise la caricature pour faire sourire le lecteur aux dépens de Barbey d’Aurevilly.

LES RESSORTS DE L'ARGUMENTATION

Le raisonnement logique. L’argumentation est avant tout l’art du raisonnement L’argumentateur fait appel au raisonnement, à la logique, à l’enchaînement des idées.

Le recours à l’émotion. Par extension, l’argumentation recouvre tous les moyens mis en œuvre pour prouver ou réfuter une proposition. L’argumentateur fait appel aux sentiments, a la sensibilité. Il exprime son émotion et cherche à émouvoir.

 

 II- EXERCICES D'APPLICATION: 

Exercice 1: les argumentateurs

Le capitaine des brigands raconte comment, avec ses cavaliers, il a fait prisonnier le fils du gouverneur.

Repérez les argumentateurs successifs et l’objet du débat.

« Ne laissons point échapper le fils d'un mortel ennemi de nos pareils. Combien son père a-t-il fait mourir de gens de notre profession ! Vengeons-les. Immolons cette victime à leurs mânes. »

Mes autres cavaliers applaudirent à ce senti­ment, et mon lieutenant même se préparait à servir de grand prêtre dans ce sacrifice, lorsque je lui retins le bras.

- Arrêtez, lui dis-je ; pourquoi sans nécessité vouloir répandre du sang ? Contentons-nous de la bourse de ce jeune homme. Puisqu'il ne résiste point, il y aurait de la barbarie à l'égorger. D'ailleurs, il n'est point responsable des actions de son père, et son père ne fait que son devoir lorsqu'il nous condamne à la mort, comme nous faisons le nôtre en détroussant les voyageurs. »

Alain-René Lesage, Histoire de Gil Blas de Santillane, 1715-1735.

Exercice 2: affrontement de valeurs

Dominique père, vinaigrier, défend ses idées sur l’éducation devant l’employeur de son fils. À travers les argumentateurs en présence, quelles sont les valeurs qui s’affrontent ?

Dominique Père. J'avais un parent, préfet de collège, qu'on disait savant, et à qui je ne trouvais pas moi le sens commun, il me disait toujours d'un ton rogue : sans le latin votre fils ne parviendra jamais à rien. Tudieu ! Mon cousin, lui répondis-je, vous avez beau dire, on ne parle plus latin dans aucune maison du royaume. Si mon fils avait besoin d'une autre langue que la sienne, c'est en anglais, c'est en allemand qu'il lui serait utile et agréable de savoir s'expliquer ; il trouverait des gens pour lui répondre, et je vous l'envoyai sur-le-champ dans ces pays-là dès l'âge de douze ans.

Louis Sébastien Mercier, La Brouette du vinaigrier, 1775.

Exercice 3: La situation d'argumentation

Déguisé, Almaviva monologue devant la mai­son de Rosine.

Quelle est la situation d’argumentation : argumentateurs en présence, objet du débat, ressorts de l’argumentation ?

Le Comte, seul, en grand manteau brun et chapeau rabattu. Il tire sa montre en se promenant. - Si quelque aimable de la Cour pouvait me devi­ner à cent lieues de Madrid, arrêté tous les matins sous les fenêtres d'une femme à qui je n'ai jamais parlé, il me prendrait pour un Espagnol du temps d'Isabelle. - Pourquoi non ? Chacun court après le bonheur. Il est pour moi dans le cœur de Rosine. - Mais quoi ! suivre une femme à Séville, quand Madrid et la Cour offrent de toutes parts des plaisirs si faciles ? - Et c'est cela même que je fuis. Je suis las des conquêtes que l'intérêt, la convenance ou la vanité nous présentent sans cesse. Il est si doux d'être aimé pour soi- même.

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Le Barbier de Séville, 1775.

Exercice 4: Arguments et fonctions de l'argumentation

Quels sont les arguments en présence. Quelle est la fonction de l’argumentation de Léo ?

Yvonne. - Michel travaille.

Léo. - Non. Michel ne travaille pas. Et tu ne veux pas qu'il travaille. Tu ne tiens pas à ce qu'il travaille.

Yvonne. - Voilà du nouveau.

Léo. - Tu as toujours empêché Michel de prendre du travail.

Yvonne. - Pour ce qu'on lui offrait.

Léo. - On lui offrait des places de débutant et où il pouvait gagner de quoi vivre.

Yvonne. - Je me suis renseignée chaque fois. Ces places étaient stupides et le mettaient en contact avec une quantité de gens de cinéma, de gens d'automobile, de gens affreux.

Léo. - Ici nous approchons de la vérité. Nous sommes moins loin du mensonge. Tu redou­tais de voir Michel prendre le large. Tu le vou­lais dans tes jupes.

Jean Cocteau, Les Parents terribles, 1929, Éd. Gallimard.

 

Continuer vers l'étude de l'argumentation : 

Les genres de l'argumentation

La situation d'argumentation

Le texte argumentatif : définition et caractéristiques

La thèse, les arguments et les exemples

Les types d'arguments : exemples et exercices

Les connecteurs logiques: exemples et exercices

Le paragraphe argumentatif par l'exemple

Analyser un texte argumentatif : méthode, exemples et exercices

Étude d'un texte argumentatif : préface de Pierre et Jean de Maupassant


Qui est en ligne ?

Nous avons 675 invités et aucun membre en ligne